La chirurgie plastique et esthétique au Maroc Par Dr. Taha Rhounim El Idirissi


  Contact : (+212) 522 256 591 | (+212) 661 066 599

La greffe des cheveux : DHI ou FUE


greffe de cheveux chez l'homme

Les premieres publications sur les la greffe des cheveux remontent à 1939 puis en 1943 par successivement ,les japonais Dr OKUDA puis Dr TAMURA. En 1959, Dr ORENTREICH utilisa une technique qui consistait à prélever de petits cylindres du cuir chevelu d’un diamètre de 3 à 4 mm dans les régions occipitales à l’aide d’un bistouri circulaire.

Le prélèvement de gros greffons au niveau de la zone occipitale ou zone donneuse, avait comme inconvénient de laisser ladite zone avec un aspect en champ de mines. Au fur et à mesure de la miniaturisation de l’instrumentation du prélèvement des greffons et de leur implantation, le résultat esthétique final devenait plus naturel.

Actuellement on distingue 2 méthodes:

1)la technique, dite de la bandelette ou FUT : permet de prélever dans la zone occipitale, une bandelette de peau c destinée à être fractionnée en microgreffons de 2 à 5 cheveux par un découpage des greffons sous microscope.

C’est une excellente technique qui a pour seul inconvénient de laisser une cicatrice plus ou moins visible au niveau de la zone donneuse. La technique de la bandelette garde des indications mais commence à perdre du terrain au profit de la technique DHI( Direct Hair Implantation) ou FUE ( Follicular Unit Extraction ).

ou

2) la technique dite DHI ou FUE ( ), qui évite les deux inconvénients susmentionnés : les gros greffons et la cicatrice au niveau de la zone donneuse occipitale.

Il s’agit d’une technique de grande précision qui exige une grande habileté et surtout une grande expérience de la part du praticien qui implante des greffons très fins, les uns contre les autres, jusqu’à 50 par cm2. La technique DHI procure un aspect naturel.

    C’est une technique idéale :

  • Pour corriger les calvities débutantes ou moyennes chez l’homme.
  • Pour densifier des zones oû les cheveux préexistent (comme dans les calvities chez la femme).
  • Pour reconstruire les sourcils.

L’intervention se passe sous anesthésie locale pure. Le patient est confortablement allongé, peut regarder un film, écouter de la musique, répondre au téléphone, s’il le souhaite ou lire le journal. Il peut même sortir déjeuner entre les temps d’extraction et d’implantation. La récupération est rapide, et autorise la reprise de l’activité professionnelle dès le lendemain.

Les cheveux implantés commencent à apparaitre au bout de 3 mois et vont en se développant jusqu’à 9 à 12 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *